Nous sommes récompensé en tant que BIM Manager pour le projet Énergie 3D construction, d’une maison de santé pluriprofessionnelle à Prat-Bonrepaux.

01 MSP
© C+B Architecture
coup de coeur
17/09/2018  -  France / Paris
Cérémonie des BIM d'OR 2018 organisée au Pavillon Dauphine.
17/09/2018  -  France / Paris
Cérémonie des BIM d'OR 2018 organisée au Pavillon Dauphine.
lauréat Bim d'argent.indd
17/09/2018  -  France / Paris
Cérémonie des BIM d'OR 2018 organisée au Pavillon Dauphine.
17/09/2018  -  France / Paris
Cérémonie des BIM d'OR 2018 organisée au Pavillon Dauphine.

Et aussi un article dans la Dépêche du Midi.

articl depeche

En lien avec le travail de construction de la Charte ACDC, Le lycée des métiers Aristide Bergès, en 2011, met en avant un constat préoccupant face à des orientations internationales et nationales : il y a sur le territoire, un manque de performance numérique des entreprises du bâtiment. En 2015, un appel à projet national est lancé pour expérimenter, tester ces nouvelles méthodes de travail et répondre à la question de la qualité de la construction et de la performance énergétique : le programme PACTE = Programme d’Actions pour la qualité de la Construction et la Transition Energétique. Il est associé à un programme en faveur de la montée en compétences des professionnels du bâtiment sur le numérique : Plan de Transition Numérique du Bâtiment (PTNB). Face aux actions initiées, cet appel à projet est une opportunité de structurer l’expérimentation et l’anticipation numérique et énergétique. Ainsi à un appel à candidature est lancé auprès des collectivités territoriales du Couserans. Sur trois potentiels projets, celui de la construction de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle (MSP) de Prat-Bonrepaux est retenu. Le dossier de candidature est construit avec les partenaires suivants : la communauté des communes Couserans Pyrénées et la mairie de Prat-Bonrepaux ; le Lycée Bergès ; la CAPEB-CNATP, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Ariège et le Centre de Formations aux Métiers (CMA-CFM). Sur un programme opérationnel d’actions de formations, la mise en œuvre d’un chantier concret et la volonté de réaliser ce chantier avec les techniques numériques (BIM) et de façon exemplaire en terme de consommation d’énergie (BEPOS), le dossier du Couserans retient toute l’attention des membres du jury national, qui décident de le retenir. Energie 3D Construction naît.

partenaires-02

Quelques explications sur notre vision du BIM

La technologie BIM (Building Information Modeling) est de manière générale, un processus qui implique la création et l’utilisation d’un modèle 3D intelligent pour prendre de meilleures décisions concernant un projet et les communiquer.

Notre vision du BIM pourrait se traduire par Bâtir Intelligemment et Mieux. Cela illustre très bien ce process. C’est un changement majeur pour la filière bâtiment et les principaux acteurs l’on déjà bien comprit. Ils ont commencés à intégrer les évolutions nécessaires à cette révolution dans les méthodes de travail. L’agence Borrell Charon Architectes est elle-même impliquée dans le BIM depuis 2012, de par l’enseignement au sein de l’Ecole Nationale d’Architecture de Toulouse par Benoît Borrell du logiciel Revit. Fort de son expérience, l’agence Borrell Charon Architectes, a su mettre en place une mécanique de projet collaborative ente les différents acteurs du projet.

Il nous parait évident et essentiel que l’architecte soit le chef d’orchestre de la maquette BIM car c’est le seul à avoir une vision globale du projet. Il ne faut pas oublier que l’architecte est le seul intervenant qui possède l’historique intégral du projet, du premier coup de crayon jusqu’à la livraison du bâtiment, voire à sa réhabilitation. Il est donc le seul, à même de faire respecter les intérêts de la maîtrise d’ouvrage. La centralité des informations sur une maquette 3D unique, pilotée par l’architecte, est un excellent moyen de synthétiser l’ensemble des informations.

La  maquette numérique BIM, permet de détecter les faiblesses le plus en amont possible, afin de rendre la conception la plus cohérente possible par rapport au réel construit. Le gain principal est bien la réduction des erreurs sur chantier au travers de la diminution des coûts associés à ces erreurs, et donc de raccourcir les délais de phase chantier.

MSP_BIM_Processus BIM simplifié 2

Dès le début de l’esquisse notre agence BCA peut déposer la maquette numérique sur un serveur partagé. Les différents intervenant du projet de la maîtrise d’œuvre ont accès à cette maquette et peuvent avoir une lecture directe de l’évolution des études.

MSP_ARC_BIM DOR 2018 STR CVC
MSP_ARC_BIM DOR 2018 MURS TOIT COUPE LONG

En phase AVP, puis en phase PRO les différents acteurs de l’équipe de conception peuvent récupérer les informations guidées par la maquette et implémenter leurs modifications en temps réel. Les bureaux d’étude fluides et structures sont à même de dimensionner leurs ouvrages. Une avant étude thermique peut alors être mise en œuvre pour tester le bon sens de l’œuvre architecturale. L’acousticien peut  intervenir sur la qualité, la position dans l’espace et l’efficacité des procédés utilisés. L’économiste peut d’ores et déjà commencer à établir des notions d’économie du bâtiment, afin de maîtriser le coût de l’idée architecturale. La maquette peut être diffusée aux différents fournisseurs (menuiseries extérieures, pré-fabricateurs béton, etc…) pour aider à l’optimisation du projet.  La circulation de l’information devient simple, efficace, sans perte. La maîtrise d’ouvrage se projette plus facilement dans son projet, elle peut se déplacer virtuellement dans l’ensemble du bâtiment, appréhender l’impact sur le site, d’établir la rentabilité économique de son futur bâtiment. Le BIM nous permet de générer un travail collaboratif homogène, tout en créant du lien humain entre les différents acteurs, la maquette numérique fédère, motive et implique les différents acteurs du projet.

En phase DCE, la maquette peut être diffusée aux entreprises consultées, pour mieux appréhender le projet,  pour limiter les incompréhensions, pour contrôler leurs quantités, pour avoir une vision globale du projet, pour mieux définir leurs limites de prestations.

En phase DET, la maquette BIM devient un outil de synthèse puissant, qui limite les aberrations. Elle évolue au fil du chantier, elle s’implémente des variantes validées, des travaux modificatifs demandés par la maîtrise d’ouvrage, pour finalement proposer à la livraison un DOE global et fidèle à la réalisation.

Le retour sur investissement le plus important ira à la maîtrise d’ouvrage qui, grâce à la maquette numérique, va assurer une gestion plus fine du bâtiment tout au long de son cycle de vie, et nous savons tous que c’est la phase la plus coûteuse dans la vie d’un bâtiment. Nous proposons à la maîtrise d’ouvrage de posséder un véritable carnet de santé de son bâtiment, jusqu’à sa démolition.